shutterstock_532808209.jpg

En plus de rendre possible notre mode de vie moderne, l’emballage de plastique constitue une solution contre l’un des principaux problèmes du Canada : le gaspillage alimentaire.

En finir avec le
gaspillage alimentaire

Les emballages de plastique offrent une solution efficace et économique contre le gaspillage alimentaire et permettent de maintenir des prix alimentaires bas.

icon2.png

Vers l’élimination du gaspillage alimentaire

À l’échelle du pays, les Canadiens jettent l’équivalent de 50 milliards de dollars en produits alimentaires, un gaspillage évitable. Imaginez la quantité d’aliments détériorés ou seulement abîmés que jettent les épiceries – des aliments invendus en raison de leur apparence ou parce qu’ils sont tombés des bennes ou des convoyeurs à bande. 


Lorsqu’il est question de gaspillage alimentaire, on ne parle pas seulement de ce que vous achetez à l’épicerie, mais aussi de toutes les étapes préalables qui sont « gaspillées », puisque le produit final est devenu inutilisable. En effet, les coûts environnementaux considérables du gaspillage alimentaire tiennent compte de l’énergie et des ressources nécessaires à la production, au transport et à l’entreposage, qui sont perdues. C’est pourquoi la protection des denrées périssables et la prolongation de leur durée de vie contribuent énormément à la protection de l’environnement et à la réduction des émissions. Après tout, le gaspillage alimentaire cause la perte de près de 170 billions de litres d’eau chaque année, et représente plus de 10 % des émissions annuelles de gaz à effet de serre au Canada. 


Pourtant, des solutions existent, et l’industrie du plastique s’est déjà engagée à offrir des emballages améliorés et plus efficaces. Si la nourriture reste fraîche et mangeable plus longtemps, elle sera moins susceptible d’être jetée. 

 

 

 

 



 

 

La moitié du gaspillage alimentaire se produit après l’arrivée des produits à l’épicerie. De meilleures options d’emballage peuvent protéger les produits alimentaires lorsqu’ils sont entreposés et vendus dans les épiceries, et ainsi prolonger leur durée de vie après l'achat. Par exemple, des techniques novatrices d’emballage en plastique permettent de prolonger la durée de conservation des produits carnés d’au moins 21 jours. Selon un rapport de Winpak Inc., les emballages de plastique protègent les aliments des contacts humains, des microbes et bactéries, et de la contamination croisée entre les produits. Les solutions plastiques sont le meilleur moyen de faire en sorte que les aliments qui arrivent aux consommateurs soient sûrs, fiables et sans gaspillage.

 

 

 

 

 

 

 

Les Canadiens apportent déjà leur contribution au recyclage des emballages de plastique. Grâce aux bennes dans les épiceries locales et aux efforts menés par les installations de recyclage de pointe pour recueillir et recycler les emballages de plastique utilisés, la lutte contre le gaspillage alimentaire ne crée pas de nouveaux déchets plastiques.

Les innovateurs de l’industrie prennent aussi les devants pour mettre au point de nouvelles solutions, et ils travaillent vite. Par exemple, Winpak Inc., une société nord-américaine d’emballage, a récemment lancé une nouvelle gamme d’emballages durables, qui privilégie l’utilisation de machines de recyclage et de technologies existantes pour transformer ses emballages de plastique en de nouveaux produits. L’entreprise BASF SE a annoncé que son projet pilote reci Chain, qui encourage le recyclage et la réutilisation du plastique grâce à une plateforme évolutive de chaîne de blocs, sera étendu à la Colombie-Britannique. Deux exemples de solutions innovantes qui utilisent l’infrastructure et les technologies existantes. 

L’emballage de plastique
est une solution

icon3.png

Recycler les emballages
de plastique

icon1.png
shutterstock_642489319.jpg

Le plastique est une des clés
de la stratégie nationale canadienne de lutte contre le gaspillage alimentaire

Au lieu de délaisser les emballages de plastique, qui sont indispensables à la réduction du gaspillage alimentaire, concentrons-nous sur le cœur du problème : la gestion des plastiques en fin de vie. Une collaboration entre l’industrie et le gouvernement fédéral axée sur les innovations en matière de recyclage et la création d’une économie circulaire pour les plastiques garantira une gestion des plastiques post-consommation en fin de vie. L’abandon des solutions d’emballage en plastique se fera encore une fois au détriment des consommateurs, sans pour autant résoudre nos problèmes de gaspillage alimentaire. 


À la mi-novembre 2020, le gouvernement canadien a lancé le Défi de réduction du gaspillage alimentaire, un concours national qui invite les innovateurs à présenter de nouvelles solutions pour s’attaquer au problème du gaspillage alimentaire. Le gouvernement met 20 millions de dollars sur la table et remettra 1,5 million de dollars au gagnant. Pendant que le gouvernement s’intéresse de plus en plus à des enjeux importants comme le gaspillage alimentaire, ce qui leur donne une visibilité nationale, les solutions proposées par l’industrie sont déjà à l’œuvre pour réduire le gaspillage alimentaire grâce à des emballages plastiques innovants.