L'industrie recherche des options à faibles émissions et à faibles déchets

L’industrie globale des plastiques mène le peloton pour assurer que les consommateurs et les compagnies comprennent les véritables impacts des produits qu’ils utilisent et ce, par le biais d’analyses du cycle de vie (ACV). Ces études étalent l’impact de la production, de l’utilisation et de la disposition d’un produit spécifique, et les résultats de ces études jouent un rôle essentiel pour assurer que les compagnies et organisations dans toutes les industries atteignent des objectifs de durabilité.


Au Canada, les producteurs de plastiques reconnaissent que les choix de matières premières ont la capacité de réduire les émissions et contribuer à une économie circulaire. Collectivement, ces compagnies et l’ensemble de l’industrie se dévouent à assurer que leurs produits surclassent les produits de rechange sur le plan environnemental. En identifiant les impacts des produits de rechange disponibles, les ACV aident également les compagnies dans divers secteurs à choisir les options les plus durables et les plus écologiques.

Comme de nombreuses études à l’échelle mondiale l’ont soutenu à maintes reprises, le plastique, en fait, est une option plus respectueuse de l’environnement que ses contreparties en matériaux de rechange pour de nombreux industries, même dans le contexte de produits à usage unique. Selon une étude sur les ACV menée par l’université fédérale de Rio de Janeiro, au Brésil, les plastiques à usage unique servant à l’emballage dans l’industrie alimentaire et des boissons présentent « un meilleur rendement environnemental que les matériaux de rechange ». L’étude vise particulièrement l’utilisation de plastique de polyéthylène téréphtalate (PET) pour les bouteilles par comparaison à d’autres contenants de boissons et a révélé que les plastiques ont des impacts plus faibles à chaque étape du cycle de vie.


Un autre LCA préparé par Boustead Consulting & Associates Ltd. pour la Progressive Bag Alliance a trouvé que, par comparaison à d’autres matériaux à usage unique, la production des sacs d’épicerie en plastique « exige moins d’énergie, d’intrants et d’eau. Les sacs d’épicerie en plastique émettent également moins de gaz à effet de serre que leurs homologues. » Qui plus est, les plastiques sont une option plus abordable qui allège les préoccupations de coût pour les propriétaires de petites entreprises, autant pour les chaînes d’épicerie plus grandes que pour les dépanneurs.


Même si dans bien des cas les plastiques sont les choix les plus durables, l’industrie se rend compte qu’il faut des options plus robustes de fin de vie afin d’assurer qu’aucun morceau de plastique ne finit dans l’environnement. C’est pourquoi les compagnies comme NOVA Chemicals et Merlin Plastics s’associent pour étendre l’utilisation de plastiques recyclés en Colombie-Britannique en augmentant la quantité et la qualité des résines post-consommation.


En même temps, la compagnie manitobaine Winpak cherche à prolonger la durée de conservation des produits alimentaires par le biais d’options d’emballages durables dont la manufacture consomme moins d’eau et d’énergie par rapport à d’autres types de matériaux. Grâce à des innovations comme ces partenariats et efforts qui assurent la récupération de toutes les plastiques, leur retraitement et leur réintroduction dans l’économie, les plastiques sont de toute évidence le meilleur choix pour toutes les industries.


Bien que le traitement de plastiques à usage unique après utilisation soit incroyablement important pour créer une économie circulaire, ces efforts et nouvelles technologies soutiennent également des procédés de fin de vie plus durables pour d’autres produits en plastique. Par exemple, les industries automobiles et l’aviation s’appuient de plus en plus sur les matériaux en plastique pour des pièces plus durables et plus abordables. Sans les plastiques, ces industries seraient obligées d’utiliser des produits plus lourds et à plus grand impact environnemental qui contribuent aux émissions plus élevées, tant pendant leur transport que pendant leur utilisation dans les automobiles et les avions.


L’industrie s’efforce de créer des options de fin de vie meilleures et plus durables afin d’assurer que les plastiques soient toujours réintroduits dans l’économie et restent à l’écart de l’environnement. En matière de solutions pour traiter les déchets plastiques, nous devrions privilégier une méthode holistique qui englobe les considérations de cycle de vie afin de mieux comprendre les avantages des plastiques et permettre des décisions plus informées.

1 view