Le Canada a besoin des plastiques pour atteindre des objectifs climatiques ambitieux

En avril 2021, le gouvernement canadien a annoncé de nouveaux objectifs climatiques ambitieux qui visent à accélérer le progrès du pays sur la voie de l’élimination nette des émissions d’ici 2050. L’industrie des plastiques est prête à agir et à aider le Canada à respecter cet engagement. Les plastiques sont plus durables et plus respectueux de l’environnement que les autres matériaux, ce qui les rend essentiels pour aider le Canada à atteindre ses objectifs en matière de changement climatique au cours des prochaines décennies.


Les plastiques réduisent les émissions, non seulement pendant la production des biens de consommation, mais aussi pendant le transport et les processus de fin de vie. Selon les analyses du cycle de vie, qui évaluent l’impact environnemental d’un produit donné depuis son approvisionnement jusqu’aux processus de post-consommation, le remplacement des matériaux traditionnels par des plastiques dans les biens de consommation et les emballages permet de diviser par quatre les impacts environnementaux.


En termes d’emballage, les plastiques présentent des avantages environnementaux par rapport aux autres matériaux à chaque étape de leur cycle de vie. Cela signifie non seulement que les aliments sont plus sûrs et durent plus longtemps dans des emballages en plastique durables et recyclables, mais aussi que l’impact environnemental des autres matériaux, dont la production et le recyclage nécessitent plus d’énergie et de ressources est réduit. Il s’agit d’un élément clé pour réduire les émissions des articles que nous utilisons tous les jours et pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du Canada en général.

Le Canada s’est engagé à réduire ses émissions de 40 à 45 % d’ici 2030. Cela signifie que notre pays n’a que quelques années pour réduire les émissions dans l’ensemble des chaînes de valeur et des industries. En ce qui concerne les produits de consommation, les emballages plus légers et les articles ménagers courants en plastique contribuent à réduire la consommation de carburant lors de la production et du transport.


Les plastiques contribuent également à réduire les émissions dans d’autres secteurs. En remplaçant par du plastique des pièces traditionnellement fabriquées avec des matériaux plus lourds, les automobiles et les avions sont plus légers et donc plus économes en carburant. L’utilisation accrue des véhicules électriques est également soutenue par les plastiques, tant pour le stockage des batteries que pour la sécurité.


Si les plastiques promettent plusieurs nouvelles occasions durables, les processus de fin de vie restent importants pour garantir qu’aucun plastique ne finisse dans l’environnement. L’industrie et les gouvernements s’efforcent de faire en sorte que chaque morceau de plastique produit soit un morceau de plastique recyclé et réutilisé dans de nouveaux produits, et tout plastique est recyclable.


Le recyclage présente l’impact environnemental le plus faible sur les émissions et la consommation totale d’énergie, ce qui favorise l’atteinte des objectifs climatiques du Canada. Il faut donc exiger à la fois un recyclage mécanique et des technologies de recyclage de pointe et innovantes, qui traitent même les produits difficiles à recycler jusqu’à leur niveau moléculaire. Une ACV a révélé que le recyclage de pointe des déchets de plastique réduit les émissions de CO2 de 50 % par rapport à l’incinération.


Le remplacement continu des matériaux traditionnels par des plastiques légers et plus écologiques aidera le Canada à atteindre un avenir net zéro. Les efforts continus et l’accent mis sur les technologies de recyclage novatrices permettront également de s’assurer qu’aucun plastique n’est exclu de l’économie circulaire.

0 views

Recent Posts

See All