Nettoyage : Nous agissons déjà

Unique en son genre, l’initiative Great Lakes Plastic Cleanup utilise des technologies novatrices comme le collecteur de déchets Seabin et les pièges à déchets pour puisards LittaTrapMC d’Enviropod pour éliminer les déchets plastiques des marinas du lac Ontario au lac Supérieur.


Avez-vous déjà laissé tomber une canette dans une piscine ou vu le vent emporter un emballage dans l’eau? Pour les sortir de là, il vous a sans doute suffit d’attraper l’écumeur le plus proche. Pourtant, la récupération de ce type de déchet dans un plan d’eau plus vaste n’est pas si simple. Nous avons toutefois réussi à trouver une solution à la mesure du problème grâce à une initiative unique en son genre appuyée par l’industrie et le gouvernement afin de régler le problème des millions de kilogrammes de plastique qui se déversent chaque année dans les Grands Lacs.

L’initiative Great Lakes Plastic Cleanup utilise des technologies novatrices comme les collecteurs de déchets et les pièges à déchets pour éliminer les déchets plastiques des marinas entre le lac Ontario et le lac Supérieur. Cette initiative s’appuie sur des technologies de pointe de récupération des déchets, comme Seabin et LittaTrapMC d’EnviroPod, pour retirer le plastique des voies d’eau, quelles que soient ses formes et ses tailles. La Seabin est un collecteur de déchets conçu pour être installé dans l’eau des marinas, des ports ou de tout autre type de plan d’eau dont la surface est calme. Le dispositif agit comme une poubelle flottante qui intercepte les macro- et les microplastiques, tout en extrayant simultanément les matières organiques comme les feuilles et les algues. LittaTrapMC d'EnviroPod a des habiletés légèrement différentes; il s’agit d’un panier pour puisard qui s’installe dans les égouts pluviaux pour empêcher les ordures de pénétrer dans le réseau d’égouts.


Le financement d’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) a permis à Great Lakes Plastic Cleanup de travailler avec les collectivités lacustres et les entreprises locales pour protéger l’environnement de la pollution plastique.


Non seulement Great Lakes Plastic Cleanup récupère les déchets plastiques, elle récupère aussi des données. Un réseau de scientifiques locaux mesure la quantité de plastique recueillie par les dispositifs technologiques de nettoyage selon sa masse, et définit le plastique selon le type de produit ou le matériau. Les résultats permettent de déterminer d’où proviennent les déchets. Lors d’un essai de la Seabin à Ports Ontario, le collecteur a recueilli 8 785 morceaux de déchet en une semaine. Les chercheurs ont remarqué que 11 % des petits débris recueillis provenaient de granulés de préfabrication probablement rejetés dans l’environnement pendant le transport.


L’impact de l’association de l’industrie, du gouvernement et des scientifiques montre que les collaborations nécessaires à la lutte contre la pollution plastique sont déjà en place. Les données obtenues dans le cadre de l’initiative Great Lakes Plastic Cleanup sont un exemple de solution efficace axée sur la collaboration qui devrait convaincre les décideurs d’appuyer les solutions efficaces en amont et en aval et d’investir dans ces solutions pour empêcher la pollution et réduire plus généralement les déchets plastiques.



Gazouillis connexes


Exemple : Quand une paille en plastique tombe dans la piscine, vous la récupérez à l’écumeur. Quand une paille en plastique tombe dans le lac Ontario, la Seabin la récupère. Découvrez l’action de Great Lakes Plastic Cleanup pour éliminer le plastique des Grands Lacs à leplastiquededemain.ca CCT : 272


Exemple : Découvrez la raison de la présence de la Seabin et de LittaTrap d’Enviropod dans 11 marinas des Grands Lacs pour les protéger des déchets plastiques sur le dernier billet sur les initiatives de collaboration dans l’industrie appuyées par le gouvernement à leplastiquededemain.ca CCT : 279


Exemple : En 1 semaine, la Seabin a recueilli + de 8 000 morceaux de plastique dans les ports de Toronto. Le nouveau billet sur leplastiquededemain.ca montre qu’avec Great Lakes Plastic Cleanup, l’industrie et le gouvernement cherchent déjà des solutions contre la pollution marine. CCT : 273

0 views

À propos de nous

L’industrie canadienne de la chimie, dont la valeur s’élève à 58 milliards de dollars, transforme des matières premières en composantes nécessaires pour fabriquer les plus de 70,000 produits qui maintiennent notre qualité de vie.

Cette campagne est dirigée par :